Les vins rouges de Chamoson

Un vin rouge est obtenu par la fermentation du moût de raisins noirs en présence de la pellicule, des pépins et éventuellement de la rafle. Le temps plus ou moins long de cette fermentation varie selon le genre de vin voulu, les caractéristiques de chaque vendange et les traditions liées au terroir viticole de production. C’est la cuvaison qui peut varier d’une semaine au maximum pour obtenir des vins légers et souples, jusqu’à trois ou quatre semaines pour des vins de garde.

Le Pinot noir

Régnant en maître dans les vignobles valaisans, le Pinot Noir s’épanouit au travers de côteaux, dont la diversité des sols et des climats multiplie les caractéristiques gustatives.

Le Gamay

Célébré pour ses arômes flamboyants et la jovialité de son fruité, le Gamay ne pouvait qu’éprouver un coup de foudre pour les terroirs granitiques du Valais.

La Dôle

Rituel assemblage de Pinot Noir (majoritaire) et de Gamay, la Dôle a profondément évolué au cours de ces dernières années. L’assemblage doit être constitué d’au moins 85% de pinot Noir et de Gamay, part dans laquelle le Pinot Noir domine.

L’Humagne rouge

L’Humagne Rouge séduit par son tonus, ses notes fauves où se mêlent des fragrances de landes et de baies sauvages. Bien constituée, elle offre une charpente solide et patinée.

Le Cornalin

Véritable trésor du patrimoine valaisan, le Cornalin peut se flatter d’être l’un des cépages les plus anciennement plantés dans le canton. On ne lui connaît aucune parenté proche ou lointaine avec d’autres variétés. Il est donc valaisan à 100%.

La Syrah

Le Pinot Gris, dénommé Malvoisie en Valais, est avide de chaleur. Combes et terrasses rôties au soleil comblent ses vœux, en parant ses baies de teintes roses et violacées.