Sie sind hier - à votre service - L'encépagement

L'encépagement

Seite druckenEmpfehlen Sie diese Website einem FreundSeite herunterladen (PDF)

Définition des secteurs d'encépagements

Base légale

Selon l’art. 11 al. 2 de l’arrêté du 7 juillet 1993, modifié en 1999, sur les appellations des vins du Valais (arrêté AOC) "chaque commune viticole établit, en collaboration avec l’Office cantonal de la viticulture et la commission cantonale désignée à cet effet, les secteurs d’encépagement de son vignoble. Ces secteurs comprennent l’ordre de priorité des cépages selon leur aptitude pédoclimatique".

 

Définition

Un secteur d’encépagement est une surface viticole de nature homogène tant du point de vue du sol que de l’exposition et de l’altitude. Il doit mettre en évidence l’aptitude d’un ou de plusieurs cépages à produire les meilleurs vins.

L’arrêté du 23 avril 1997 fixe l’assortiment cantonal des cépages et des porte-greffes. Les cépages principaux sont le Chasselas, le Sylvaner (Rhin ou Gros-Rhin), le Pinot noir et le Gamay. On compte parmi les cépages traditionnels pas moins de 11 cépages blancs et 4 cépages rouges, tandis que les autres cépages totalisent 17 blancs et 9 rouges. Cela donne une «collection» d’environ 30 différents cépages blancs et de 15 variétés de cépages rouges autorisés.

 

Aspects chiffrés

Chamoson est le premier vignoble valaisan avec 420 ha plantés en vignes pour l’année 2010. Cette surface représente 8% du vignoble cantonal.

Les surfaces de Sylvaner sont les plus importantes du Valais, elles représentent 32% des plantations.

Fondation l'homme et le Vin - Rue de l'Eglise 40 - 1955 St-Pierre-de-Clages - Tél +41 27 306 50 06 -
© powered by /boomerang